Le tourisme au Laos fait-il suffisamment d’efforts pour rectifier son image ?

Laos photoBien qu’ayant reçu plus de trois millions de voyageurs internationaux en 2012, le Laos semble souffrir d’une mauvaise image d’après les professionnels travaillant avec la destination. Est-ce le temps de repenser à la stratégie promotionnelle du Laos ?

« Simplement très beau », j’adore ce slogan car cela semble tellement vrai. Mais malheureusement, il manque aujourd’hui une forte campagne derrière pour promouvoir le Laos différemment des autres pays. Une opinion assez forte qui vient d’un des hommes d’affaires locaux les plus performants du Laos dans le tourisme, Inthi Deuansavan, le directeur du tour opérateur de Green Discovery Tour et Hôtels Inthira.

Le Laos reste probablement la destination secrète la mieux gardée de l’Asie du Sud-Est. « C’est un endroit merveilleux pour quelqu’un qui veut faire l’expérience de l’Asie pour son côté plus naturel.

« Des arbres, des cascades, des collines et des montagnes et des villes relativement petites permettent de garder le Laos en bon état », s’enthousiasme Alexandre Tsuk, le directeur général de Inthira Hotelsand également vice-président de PATA Laos Chapter.

Au cours des dix dernières années, le tourisme au Laos a connu une croissance phénoménale. De 2008 à 2012, le total des arrivées d’étrangers ont augmenté de 1,74 à 3,33 millions de visiteurs, soit un bond de 91%. Mais les chiffres peuvent être trompeurs: la Thaïlande voisine représente à elle seule plus de 58% des arrivées en 2012, tandis que le Vietnam a ajouté une autre part de marché de 21,2%. Ensemble, la Thaïlande et le Vietnam ont généré l’an dernier 2,64 millions de toutes les arrivées du pays. Et leur type de tourisme n’est probablement pas le plus intéressant pour un pays. Alors que les Thaïlandais visitent principalement Laos pour le shopping et les casinos, les Vietnamiens vont surtout chez leur voisin pour les casinos, le shopping ou en transit pour la Thaïlande …

Il ne reste que 687000 arrivées en provenance du reste du monde. En 2008, le nombre total d’arrivées de tous les pays sauf la Thaïlande et le Vietnam ont dépassé les 494000. Cela représente une croissance de 28% entre 2008 et 2012, ou tout simplement un modeste 5,6% par an. Ceci explique pourquoi les professionnels du tourisme trouvent aujourd’hui nécessaire de redéfinir la façon de promouvoir le Laos.

«Je crois que nous ne capitalisons pas assez sur le fait que nous sommes le poumon vert de la région du Mékong, l’équivalent d’un Costa Rica pour l’ensemble de la région. C’est ce que je serais ravi de voir comme communication. D’autant plus que le Laos n’a pas les destinations emblématiques que la plupart des autres pays d’Asie du Sud-Est peuvent compter, de Angkor Wat au Cambodge à Phuket en Thaïlande ou Bali en Indonésie », ajoute Alexandre Tsuk.

Même les institutions étrangères officielles qui travaillent directement ou indirectement dans le tourisme estiment que le Laos manque une occasion de gagner plus de renommée mondiale. « Il semble que le gouvernement se penche sur le tourisme comme une activité négligeable. Le ministère du Tourisme a été dégradée à un simple département à la suite de sa fusion avec le Ministère de la Communication et de la Culture. Et les budgets n’ont pas augmenté pour la promotion », explique une institution basée à l’étranger. «Leurs ressources limitées ne leur permettent pas de montrer une forte présence dans le monde entier », ajoute l’organisation. «Même quand le Laos est présent lors de grands forums tels que l’ITB, son élan est trop petit et n’est que trop peu remarqué», ajoute M. Deuansavan.

« Simply beautiful» est en effet un beau slogan qui décrit vraiment l’essence du pays. Mais le gouvernement laotien doit maintenant faire preuve de plus de professionnalisme en lançant une stratégie de marketing réel avec des thèmes pour attirer un plus grand nombre de voyageurs, en particulier dans le domaine de la niche ou dans le tourisme spécialisé.

De l’escalade, du cyclo-tourisme, l’architecture et les sentiers du patrimoine, le tourisme fluvial, la promotion de la cuisine laotienne, les artisans et les designers de l’industrie textile: tous ces éléments existent déjà au Laos. Mais ce sont surtout les initiatives soit du secteur privé ou des ONG. Ils ont juste besoin maintenant de l’élément fédérateur pour se faire connaître à l’échelle mondiale en utilisant tous les instruments qui existent aujourd’hui telles que les médias sociaux, les sites web, et les applications mobiles. Unifier l’image du Laos et ses produits pourra en retour attirer un plus grand nombre de voyageurs.

Pendant ce temps, les visiteurs au Laos peuvent encore facilement s’aventurer en dehors du circuit traditionnel Vientiane – Vang Vien – Luang Prabang afin de profiter d’une expérience authentique asiatique … C’est probablement l’un des meilleurs atouts du Laos jusqu’à présent …

You can leave a response, or trackback from your own site.


One Response to “Le tourisme au Laos fait-il suffisamment d’efforts pour rectifier son image ?”

  1. Thailande Man dit :

    Je suis d’accord quand vous dites que le Laos est un trésor gardé en Asie du Sud-Est. Ça ne va malheureusement pas durer ! La Thaïlande c’est plus ce que c’était et les gens vont finir par s’en rendre compte: les routards mettront massivement le cap sur le Laos et le Myanmar. Enfin c’est mon avis 🙂

Commenter